logo ipgp_petit2
   eost h   cnrs h   resif

Historique de l'Observatoire Geoscope : Introduction

sismomètre sts1-vertical

GEOSCOPE fut le premier réseau à développer des stations sismiques numériques large-bande, dès 1982 , bénéficiant de la mise sur le marché du sismomètre STS1 à contre-réaction. Cet appareil caractérisé par une grande dynamique, un large domaine de fréquences a permis d'abolir la frontière traditionnelle en sismologie entre longues et courtes périodes (Romanowicz et al, EOS Trans, 1984).

GEOSCOPE avait pour but l'installation d'un réseau mondial de 25 stations sismologiques large bande à 3 composantes et à enregistrement numérique. Ce programme, sous la responsabilité de l’IPGP de Paris, l’EOST de Strasbourg et l’IRD de Bondy. a vu des organismes extérieurs, l’IPEV, les Universités de Californie, de Mexico, du Chili, du Brésil, le CNES, le CEA/DASE, l’USGS/IRIS participer également à l'installation et la maintenance des stations.

Depuis 1982, d’autres projets ont vu le jour (USA, Japon, Italie, Chine, Allemagne..) et nous unissons nos efforts au sein d’une Fédération, la FSDN (Fédération des Réseaux Digitaux Mondiaux) pour fournir le plus rapidement possible à la communauté scientifique des données de grande qualité.